Festival Uzès danse 2019 - 'Lex', Sylvain Huc

  • LEX
Un jeu de perches de lumières emmure et plafonne le plateau. Surmontées d’un lourd drapé noir, deux hautes marches s’imposent au fond de cet espace délimité, presque écrasant. Voici LEX.
Loin de toute volonté de discours sur cette question « légale », c’est notre rapport intime à la loi que le chorégraphe interroge ici, à travers son propre corps. Une interrogation qui joue radicalement avec les limites physiques et les contrastes. Une lente progression, voire aspiration, traverse cette écriture du corps à la fois précise et abrupte, poétique et concrète.

Quelque chose d’implacable, d’irrémédiable, habite l’espace et pénètre petit à petit ce corps sculpté, athlétique, qui à la fois jouit et subit, résiste, s’adonne ou s’abandonne, avec une insistance en crescendo. Le tout enlacé par une « gangue sonore », pour reprendre l’expression de l’artiste, tout aussi pugnace, jusqu’à l’oppression, puis – lentement – jusqu’au silence… libérateur.