Festival Uzès Danse 2019 - '444 Sunset Lane', Emilie Labédan

  • 444 Sunset Lane
444 Sunset Lane ? On imagine volontiers une banlieue chic américaine. En Californie ou en Floride. Une villa un peu surannée, sans doute non loin de la mer…
Ceci dit, les parfums que ce titre peut évoquer ne sont qu’un des multiples voyages auxquels Émilie Labédan nous invite, avec une inspiration tournée vers le cinéma.

Dessiné comme un long travelling aux humeurs changeantes, ce quatuor progresse avec une lente précision pour mieux laisser notre regard, notre respiration, suivre ces corps dans les oscillations successives de tableaux et d’atmosphères qu’ils incarnent ou qui les immergent.

Sur la douceur d’une moquette mauve nacré, Émilie Labédan et ses trois compagnons de route glissent d’un geste à l’autre, d’une image à l’autre. Entre situations concrètes et espaces plus oniriques, les plans qu’ils esquissent jouent avec des questions de traces et de mémoire. Un montage étonnamment soutenu par la bande son : partant du silence, elle dérive ensuite dans une nuit chaude en bord de marais, en plein milieu de l’Atlantique sur un cargo, en fond de cale d’une caravelle, et dans bien d’autres climats encore… La traversée est résolument plurielle, à la fois intrigante et délicatement envoûtante.